Portraits, Julien Berthier
Les Corrections
ligne
Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier Portraits - Julien Berthier
Portraits

2013-2014, Technique mixte.

Abandoned dismantled furniture reproduced to the scale of bust portraits and bearing the name of the street where they were photographed. Their coating is inspired by the processing of steel found in the public space (galvanisation of equipment, electro-galvanising of construction site objects, car paint, rust...).
The shapes of the bases are replicas of Parisian parking poles (which are natural urban bases where you can put down your shopping bag, a beer or yourself). They are built in a wide range of materials found in historical statuary bases.
Each sculpture is a portrait. We can encounter : Pierre Paul Riquet, Jean Labat, Jean Jaurès, Henri Adolphe Archereau, Saint Sébastien, Olivier Metra, Hannah Arendt, Raymond Radiguet, Henri Matisse.

Encombrants reproduits à une échelle de portrait en buste et portant le nom de la rue où ils ont été photographiés. Leur revêtement reprend le traitement de l’acier dans l’espace public (galvanisation des équipements, electrozingage des objets de chantiers, peinture de voiture, rouille etc.).
La forme des socles est directement prélevée des différentes bornes anti-stationnement parisiennes (qui sont des socles naturels dans la ville pour poser un sac de course, une bière vide ou soi même). Leur matériau décline celui des socles de la statuaire à travers l’histoire.
Chaque sculpture est un portrait. On retrouve : Pierre-Paul Riquet, Jean Labat, Jean Jaurés, Henri Adolphe Archereau, Saint Sebastien, Olivier Metra, Hannah Arendt, Raymond Radiguet, Henri Matisse.